Burn-Out

Le stress, les troubles d’anxiétés, les troubles d’angoisse, les « burn-out », le stress post-traumatique et les suicides sont les risques nouveaux qui préoccupent le monde du travail

Ces risques qui associent les troubles d’origines psychiques et le monde du travail sont appelés « risques psychosociaux »

Selon le Bureau International du Travail, le coût des risques psychosociaux (RPS) dans les pays industrialisés s’élève entre 3 et 4 % du PIB. En France, les RPS sont les premières sources de consultation pour pathologies professionnelles depuis 2007.

A l’origine de cette souffrance au travail, Dejours (2000) met l’isolement de l’individu et notamment la non-reconnaissance par l’organisation des personnes et de leur histoire, de leurs désirs, ainsi que de l’énergie et de l’inventivité qu’ils mettent au service du travail. Le manque de reconnaissance est au centre de la souffrance au travail car la reconnaissance est « la forme spécifique de rétribution psychologique vis-à-vis de l’identité dans le monde du travail », identité qui est « l’armature de la santé mentale ». La souffrance au travail est une pathologie de l’isolement, c’est dans la mesure où le sujet se retrouve isolé face au réel du travail, sans soutien de la part de ses collègues ou supérieurs qu’il court le risque d’épuiser ses ressources et d’entrer dans un cycle de souffrance qui ne trouvera pas de débouché favorable à cause de l’isolement de la personne.

Selon une autre approche apportée par Y. Clot (1999, 2008), la souffrance au travail est directement liée à la non qualité du travail, il parle de « qualité empêchée » et évoque lui aussi un « collectif de travail émietté ». S’il aborde la question de la reconnaissance au travail, il estime qu’il y a deux aspects (et non un seul comme trop souvent présenté) : la reconnaissance par autrui (hiérarchie, collègues…) bien sûr mais également le fait pour le travailleur de pouvoir se reconnaître dans quelque chose.
Vous faites face à une situation difficile au travail et vous avez besoin de conseils, l’accompagnement consiste à :

-Gérer les « burn-out » (épuisement professionnel),

-Identifier le type de souffrance vécue au travail,

-Identifier les sources de stress,

-Apprendre à gérer conjointement sur ses émotions et sur ses pensées pour mettre en place des stratégies adaptées et efficaces de manière durable,

-Savoir mobiliser les ressources internes et externes pour stabiliser et retrouver un état d’épanouissement, de bien-être au travail,

-Savoir gérer les gérer les conflits au travail,

-Savoir s’affirmer dans différentes situations,

-Savoir identifier, gérer et prévenir une situation de harcèlement moral,

-Savoir comment prévenir, faire face et gérer une situation de harcèlement au niveau institutionnel.


© 2021 Copyright Poyraz Sahin – Docteur en Psychologie & Psychanalyste.